Pierre Culliford scénariste

Pierre Culliford, le scénariste dessinateur

Le Scénariste des Schtroumpfs, Pierre Culliford, signait ses planches du pseudonyme Peyo. Ce nom lui vient de l’un de ses cousins qui était incapable de prononcer correctement le prénom « Pierrot ».

Pierre Culliford est né le 25 juin 1928 dans une commune de la région de Bruxelles, Schaerbeek. Son père anglais était un agent de change qui prit la nationalité belge lorsqu’il rencontra sa mère wallonne.

L’enfance de Peyo

Très jeune, il s’était alors passionné par la lecture des albums de Tintin (Hergé) — et plus précisément par « Les Cigares du pharaon » et « Le Lotus bleu » — et par des revues de bandes dessinées comme « Le Journal de Mickey » ou « Robinson ». Il suivait également beaucoup les séries américaines, aimait les contes et était un fan des « Lettres de mon moulin » (Alphonse Daudet). Très tôt, il se trouva une passion pour raconter des histoires en montant de petits spectacles lors des réunions familiales. Et ce fut le drame. Son père mourut de myopathie alors qu’il n’avait pas 8 ans. À l’école, seule l’Histoire trouvait grâce à ses yeux. Il l’adorait. C’était aussi un bon sportif. Était-il alors un cancre ? Il s’agissait plutôt d’un désintérêt.

La découverte de la bande dessinée

Obligé de gagner sa vie très jeune, et peu doué pour la scolarité, Pierre Culliford abandonna ses études à quinze ans. Il a alors été élevé dans une ambiance de projection muette des séances de cinéma : il était projectionniste. Il voyait l’image. Il n’entendait pas le son sauf celui du moteur. Il avait 15 ans. Cela dura un an. À 18 ans, en 1945, il trouva un emploi de gouacheur au studio de dessins animés CBA. Il y rencontra André Franquin (Spirou, Idées noires), Morris (Lucky Luke) ou encore Eddy Paape (Spirou, Tintin, Luc Orient). Las ! Le studio fit faillite avant même la sortie du premier film.

Le début de la gloire

Parvenu à l’âge adulte, Pierre Culliford devint tour à tour publicitaire puis dessinateur avant de devenir l’écrivain belge francophone de bande dessinée mondialement connu. En 1958, à 30 ans, il créa, dans l’histoire « La flute à six trous » de la série Johan et Pirlouit, de petits lutins bleus qu’il nomma les Schtroumpfs. Les Schtroumpfs furent un triomphe. La série Benoît Brisefer le consacra.
Il avait de l’ambition, mais il lui manquait des études. À partir du moment où le film animé « La flute à six schtroumpfs » fut adapté de l’un de ses albums et sortit au cinéma, Peyo a diminué le rythme de ses productions. Pendant les années 80, il entama une aventure américaine pendant laquelle Hollywood a parrainé Les Schtroumpfs en série animée. Il a fini par créer sa propre maison d’édition « Cartoon Creation » ainsi que son propre journal Schtroumpf, mais malheureusement ses projets n’ont pas résisté à une mauvaise gestion.
Peyo reste mondialement connu par « Les schtroumpfs ». Il est également l’auteur des séries « Benoît Brisefer » et « Poussy », et il a écrit des scénarios pour d’autres séries célèbres tels que Natacha et Jacky et Célestin. Il est mort à l’âge de 64 ans à Bruxelles. Depuis sa mort, la marque « Peyo » a été portée par son œuvre.

Bibliographie

Benoît Brisefer

1 Les Taxis rouges (1962)
2 Madame Adolphine (1965)
3 Les Douze Travaux de Benoît Brisefer (1968)
4 Tonton Placide (1969)
5 Le Cirque Bodoni (1971)
6 Lady d’Olphine (1973)
7 Le Fétiche (1978)

Il était une fois…

Il était une fois… Les Belges (1980)
Jacky et Célestin 1 Vous êtes trop bon ! (1980)
2 Casse-tête chinois (1982)
3 Le Chinois est rancunier (1983)
4 Sur la piste du Scorpion (1985)

Johan et Pirlouit

1 Le Châtiment de Basenhau (1954)
2 Le Maître de Roucybeuf (1954)
3 Le Lutin du Bois aux Roches (1955)
4 La Pierre de Lune, Dupuis (1956)
5 Le Serment des Vikings (1957)
6 La Source des dieux (1958)
7 La Flèche noire (1959)
8 Le Sire de Montrésor (1960)
9 La Flûte à six schtroumpfs (1960)
10 La Guerre des sept fontaines (1961)
11 L’Anneau des Castellac (1962)
12 Le Pays maudit (1964)
13 Le Sortilège de Maltrochu (1970)

La Légende de la montagne à beurre

La Légende de la montagne à beurre (1963)

Modeste et Pompon

3 Tout plein de gags (1973)

Natacha

15 La Ceinture de Cherchemidi (1992)
19 La Mer de rochers (2004)

Pierrot et la lampe

Pierrot et la lampe (1991)

Poussy

1 Ça, c’est Poussy (1976)
2 Faut pas Poussy (1977)
3 Poussy Poussa (1977)

Les Schtroumpfs

1 Les Schtroumpfs noirs (1963)
2 Le Schtroumpfissime (1965)
3 La Schtroumpfette (1967)
4 L’Œuf et les Schtroumpfs (1968)
5 Les Schtroumpfs et le Cracoucass (1969)
6 Le Cosmoschtroumpf (1970)
7 L’Apprenti Schtroumpf (1971)
8 Histoires de Schtroumpfs (1972)
9 Schtroumpf vert et Vert Schtroumpf (1973)
10 La Soupe aux Schtroumpfs (1976)
11 Les Schtroumpfs olympiques (1983)
12 Le Bébé Schtroumpf (1984)
13 Les P’tits Schtroumpfs (1988)
14 L’Aéroschtroumpf (1990)
15 L’Étrange Réveil du Schtroumpf paresseux (1991)
16 Le Schtroumpf financier (1992)

logo corrigeur