Charles De Coster — Till Eulenspiegel

Charles De Coster est un écrivain reconnu internationalement après plusieurs succès dans des centaines d’éditions. Il est surtout l’auteur de la légende d’Ulenspiegel, la première grande œuvre littéraire créée en Belgique francophone après l’indépendance du pays en 1830.

Charles De Coster, la naissance d’une certaine idée de l’indépendance

Charles De Coster est né à Munich le 27 aout 1827 d’un père flamand et d’une mère wallonne. Il fit ses études universitaires à l’Université libre de Bruxelles où il apprit les notions de la démocratie dans un enseignement teintées toutefois d’un certain anticléricalisme.

Il a commencé sa carrière par le journalisme en publiant plusieurs articles. Il a ensuite été affecté à la commission royale où il a occupé le poste de secrétaire à la commission pour la publication des anciennes lois et ordonnances traitant de la période de 1860 à 1864. Grâce à l’intervention du docteur Louis Watteau, on lui proposa ensuite d’écrire des notes relatives aux diverses manifestations du fanatisme religieux dans l’histoire.

De la société des Joyeux à la Revue trimestrielle

Dès 1847, à l’âge de 20 ans, avec un petit groupe d’amis, il avait fondé la Société des Joyeux. En 1850, il adhère au « Lothoclo ». C’est un groupe plus restreint dont le professeur de l’Université de Bruxelles Eugène Van Bemmel est nommé animateur. Charles De Coster a alors participé à la publication de sa « Revue Nouvelle ».

En 1854, Van Bemmel fonde l’imposante « Revue trimestrielle ». La revue a alors  donné à Charles De Coster un superbe tremplin pour cibler un public plus large et pour lui, lui permettre de mieux diffuser ses vers : il était également poête.

Le répétiteur des contes et légendes

Charles de Costera avait longuement cherché à travailler comme répétiteur à l’école royale militaire, et enfin, à 40 ans, en 1870, il a réussi à décrocher ce poste tant convoité. Écrivain belge d’expression française, De Coster est aussi auteur et adaptateur de légendes et de contes. En 1878, De Coster demande à Xavier Mellery de réaliser des illustrations de l’ile de Marken pour le magazine Tour du Monde.

Une année après, Charles De Coster est inhumé au cimetière d’Ixelles, à Bruxelles. Il mourra pauvre et méconnu avant d’être redécouvert par une postérité très posthume.

Bibliographie

— Contes brabançons (1861) ;
— Légendes flamandes (1861) ;
— La Légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au Pays de Flandre et ailleurs (1867) ;
— Tyl Ulenspiegel (appelé également en version française Till l’espiègle), avec des illustrations de Nicolas Eekman, (1946) ;
— La Légende d’Ulenspiegel au pays de Flandre et ailleurs (2003).

Les vidéos de Charles De Coster

logo corrigeur